Baisse de l’endettement des consommateurs brésiliens

Orientação ao consumidor sobre compras em dinheiro e no cartão de crédito

Pour la première fois depuis le début de l’année 2019, le pourcentage de familles brésiliennes endettées a chuté en octobre. Selon des données dévoilées par la Confédération nationale du commerce de biens, de services et de tourisme (CNC) divulguées mardi 29 octobre, de 65,1 % en septembre, on est passé à 64,7 % d’endettement. Les neuf premiers mois de l’année avaient affiché une hausse constante du taux de familles endettées à travers le Brésil.

Toutefois, si l’on compare à la même période de l’année passée, les résultats d’octobre 2019 demeurent supérieurs à ceux enregistrés en octobre 2018. A cette époque, seuls 60,7% des foyers étaient endettés, d’après Agência Brasil.

Moins d’endettement, mais plus d’incapacité à payer ses dettes

Interrogé par l’agence d’informations, le président de la CNC, José Roberto Trados, a expliqué qu’après une période de forte croissance du crédit, « les ressources provenant du Fond de garantie du temps de service (FGTS), mais aussi du Programme d’intégration sociale (PIS / Pasep), ainsi que des mois propices concernant le marché de l’emploi, favorisent la réduction de l’endettement ».

Si ces données semblent positives, il faut cependant noter que le pourcentage de consommateurs étant dans l’impossibilité de payer leurs factures ou leurs dettes déjà en retard ont augmenté. De même que ceux qui ne seront pas dans la capacité de payer leurs prochaines factures.

Première source d’endettement : la carte de crédit

Cela concerne 24,9 % des foyers en octobre 2019, contre 23,5 % en octobre 2018. Quant aux consommateurs qui ne pourront pas s’acquitter de leurs dettes dans les mois à venir, ils sont 10,1 %, contre 9,6 % en septembre et 9,9 % en octobre.

Agência Brasil précise enfin que la « carte de crédit est la principale source d’endettement des Brésiliens, étant mis en avant par 78,9 % des familles endettées ». Les autres sources d’endettement sont les carnets regroupant des factures pour les achats dont le règlement est à réaliser en plusieurs fois (15,5 %) et enfin le financement de voiture (9,5 %).

Partager ce post:

Envoyer à un ami