Les banques brésiliennes font des bénéfices plus élevés que la moyenne

FGTS

Les quatre principales banques commerciales brésiliennes ont réalisé des bénéfices combinés de 20,4 milliards de reais au deuxième trimestre 2019, selon une étude de la société d’information financière Economatica citée par Nexo Jornal.

Ces quatre banques sont Bradesco, Banco do Brasil, Itaú Unibanco et Santander.

Il s’agit du bénéfice consolidé combiné le plus élevé enregistré depuis le début de la série historique en 2006. La croissance de ce bénéfice par rapport au deuxième trimestre 2018 est de 21,3%.

Itaú Unibanco, la banque qui représente environ un tiers (environ 7 milliards de reais) des bénéfices totaux du groupe de quatre banques, a vu son bénéfice progresser de 10,2% par rapport au même trimestre de l’année précédente – la plus faible hausse parmi les quatre.

La plus forte hausse est due à Banco do Brasil, dont les bénéfices sont en hausse de 34,2% par rapport au deuxième trimestre 2018.

L’une des caractéristiques du système bancaire brésilien est la concentration de la plupart des dépôts, des opérations de crédit et des actifs dans quelques banques, souligne Nexo Jornal. Résultat, peu d’entreprises contrôlent les valeurs qui entrent, sortent et restent dans les banques. Les données de la Banque centrale montrent que les cinq premières banques commerciales du Brésil dominent plus de 80 % du marché.

Le 2e spread bancaire le plus élevé au monde

La concentration bancaire n’est pas exclusive au Brésil, ajoute le site. Le Canada, l’Australie et la France sont des pays où les cinq plus grandes banques concentrent environ 80 % du marché. Mais le Brésil se distingue cependant par l’augmentation significative de la concentration bancaire observée ces dernières années.

Si les bénéfices des banques brésiliennes sont élevés, c’est notamment en raison du spread bancaire, à savoir la différence entre ce que les banques paient pour collecter de l’argent et ce qu’elles facturent pour le prêter au client. Le spread bancaire des banques brésiliennes est élevé par rapport à d’autres pays. En 2018, le spread bancaire brésilien en 2018 était le deuxième plus important au monde, derrière Madagascar et largement devant la République démocratique du Congo.

 

 

 

Partager ce post:

Envoyer à un ami