Les touristes étrangers toujours plus nombreux à visiter le Brésil

touristes

Rio de Janeiro, les chutes d’Iguaçu ou encore les plages paradisiaques du Nordeste sont des publicités vivantes pour le tourisme au Brésil. Une destination qui est de plus en plus fréquentée par les touristes étrangers si l’on en croit l’étude de la demande internationale divulguée il y a quelques jours par le ministère du Tourisme brésilien.

En effet, au cours des quatre dernières années, le nombre de touristes étrangers venus pour leurs loisirs a augmenté de 14,6 %. Ainsi, lorsque l’étude avait été menée en 2015, 51,3 % des visiteurs étrangers se rendaient au Brésil pour profiter de leurs vacances. L’an dernier, ils étaient 58,8 % à voyager dans le pays pour bénéficier de ses attraits touristiques. La plage et le soleil sont les atouts principaux (71,7 %) pour les touristes venus en vacances au Brésil, largement devant la nature (16,3 %).

Le tourisme de loisirs devant les affaires

« Le forum économique mondial a confirmé que notre pays était le premier au monde en terme de ressources naturelles », a déclaré le ministre du Tourisme, Marcelo Álvaro Antônio. « Le tourisme de loisirs est une vocation naturelle pour notre pays. Mais pour atteindre nos objectifs, nous devons diversifier notre offre et augmenter nos chiffres concernant le tourisme d’affaires, afin de réduire l’effet de saisonnalité dans le secteur, mais aussi attirer des visiteurs avec un plus haut seuil de dépenses. »

Sur le podium des autres motifs pour se rendre au Brésil : rendre visite à de la famille ou des amis (24,1 %) et le travail, avec 13,5 %. Un chiffre en baisse depuis 2014, où il était un motif de voyage pour plus de 22 % des touristes étrangers.

Les habitants d’Amérique du Sud, principaux touristes

Si l’on considère l’ensemble des touristes, sans trop de surprises ce sont les habitants d’Amérique du Sud qui sont les plus nombreux au Brésil, ayant été plus de 4 millions – dont 2,5 millions d’Argentins – à passer les frontières brésiliennes en 2018 (soit 61,2 % de l’ensemble des touristes). Ils devancent les Européens, qui ont été 1,5 million (22 %) à voyager au Brésil l’an dernier. Avec 238 345 voyageurs, la France est le pays européen le plus friand du Brésil, devant les Allemands (209 039). Des chiffres en baisse en revanche du côté des Français depuis 2014, où ils avaient été 282 375 à découvrir le Brésil.

L’étude informe également que la période de prédilection des voyageurs pour se rendre au Brésil est de décembre à mars, soit les mois les plus chauds de l’année.

Rio pour le tourisme, São Paulo pour le business

Les destinations les plus prisées pour les loisirs sont Rio de Janeiro (29,7 % en 2018 contre 45,2 % en 2014), devant Florianopolis (17,1 % en 2018 contre 14,6 % en 2014) et Foz do Iguaçu (12,9 % en 2018 contre 12,4 % en 2014). Et pour le travail : São Paulo (48,7 % en 2018 contre 44,3 % en 2014), Rio de Janeiro (19,7 % en 2018 contre 27,5 % en 2014) et Curitiba (4,5 % en 2018 contre 4,1 % en 2014).

La dépense moyenne des touristes – quel que soit leur motif de voyage – est de 200 reais par jour par voyageur. Un point positif pour l’économie du pays.

Partager ce post:

Envoyer à un ami