Croissance 2019 : la Banque centrale du Brésil revoit ses prévisions à 0,8 %

croissance

Plus dure sera la chute. La Banque centrale du Brésil a nettement revu à la baisse ses prévisions pour la croissance 2019, passant de 2 % à l’issue du premier trimestre à 0,8 %, selon un rapport dévoilé ce jeudi. En cause, l’absence de signes clairs de reprise au deuxième trimestre de cette année.

Seule l’agriculture résiste

« La révision est associée à une réduction données pour le reste de l’année, reflétant la performance de l’économie du premier trimestre de 2019 d’une ampleur inférieure aux prévisions, à la modération du rythme de l’activité (…) et au recul des indicateurs de confiance des entreprises et des consommateurs qui ont un impact sur les perspectives de consommation et d’investissement », détaille la Banque centrale dans une note citée par Valor.

Parmi les principaux secteurs d’activité brésiliens, seule l’agriculture voit son indicateur de croissance légèrement revu à la hausse pour cette année, à 1,1 %, contre 1 %. Celui des services voit ses prévisions reculer de 2 % à 1 %.

Recul massif de la croissance industrielle

Le recul est significatif pour l’industrie, dont l’indicateur passe de 1,8 % à 0,2 %, « reflétant la baisse des prévisions de croissance pour tous les segments (du secteur), à l’exception de la production et de la distribution d’électricité, de gaz et d’eau (de 2,3 % à 2,8 %, ndr) ». Ainsi, l’industrie de transformation passe de +1,8 % à -0,3 %, l’industrie minière de 3,2 % à 1,5 % et la construction civile de 0,6 % à -1 %.

L’estimation de la croissance de la consommation des ménages a été elle révisée à la baisse, passant de 2,2 % à 1,4%. Quant aux exportations et importations de biens et de services, la croissance estimée pour 2019 est de 1,5 % et 3,8 %, respectivement, contre 3,9 % et 5,6 % en mars dernier.

Partager ce post:

Envoyer à un ami