L’inflation toujours au ralenti au mois d’octobre au Brésil

inflation

S’il y a bien un indicateur qui donne satisfaction au Brésil ces derniers temps, c’est l’inflation. Après avoir même enregistré une déflation en septembre (-0,04 %), le pays a, pour le mois suivant, relevé un taux en légère croissance de 0,10 %, soit le plus bas pour un mois d’octobre depuis 1998 (+0,02 % à l’époque).

Ce résultat est néanmoins légèrement au-dessus de la prévision des analystes consultés par Valor, qui s’attendaient à +0,07 %. Sur 12 mois, la croissance est de 2,54 % (2,50 % attendus par les analystes), contre 2,89 % sur le même cumul enregistré jusqu’au mois de septembre. Sur la seule année 2019, depuis janvier, la hausse est de 2,60 %.

Les transports, principaux responsables de l’inflation

Dans le détail, ce sont les transports qui ont été les principaux responsables de cette augmentation, avec 0,45 % de hausse pour sa part. Après une certaine stabilité en septembre (+0,08 %), le secteur a été victime de la hausse des prix du carburant (+1,28 %).

Le secteur des aliments et boissons a lui connu un tout petit rebond de 0,05 %. Le logement, lui, a profité du recul des prix électriques (3,22 %) pour voir son taux reculer de 0,61 %.

Le combat mené par le Brésil contre l’inflation se porte ainsi pour le mieux. En 2018, elle a été de 3,75 %, un résultat correspondant aux objectifs de la Banque centrale. Ce sont les produits alimentaires qui avaient connu le taux le plus élevé l’an dernier, mais tous les autres secteurs avaient vu leurs prix grimper de près de 4 % en moyenne.

Partager ce post:

Envoyer à un ami