Le texte de base de la mesure provisoire de la « Liberté économique » approuvé par la Chambre des députés

liberté économique

Le texte de base de la mesure provisoire (MP) de la « Liberté économique » a été largement approuvé mercredi par la Chambre des députés. 345 députés ont voté en faveur de la mesure, alors que 76 d’entre eux ont voté contre, un député s’est abstenu.

Son objectif principal est de réduire la bureaucratie et de modifier certaines règles du Code du travail. Ce qui aurait pour conséquence de faciliter l’ouverture d’entreprises et ainsi générer plus d’emplois.

C’est toutefois une version écrémée du texte de base qui a été votée, certaines des mesures proposées ayant éveillé une trop forte controverse, puisque certains députés y voyaient une modification déguisée de la Loi du Travail.

La polémique du travail le dimanche et les jours fériés

Des 50 articles proposés par le député Jerônimo Goergen (PP), responsable du groupe de travail sur la « Liberté économique », seule la moitié a été maintenue par le gouvernement, de crainte que la MP ne soit pas adoptée si le projet restait en l’état.

La possibilité de travailler les dimanches et jours fériés a notamment éveillé l’indignation de l’opposition. Cette dernière a cependant vu toutes ses demandes de modifications du texte de base rejetées par la Chambre des députés.

Ainsi, parmi les mesures proposées par la MP de la « Liberté économique » : le repos hebdomadaire dominical rémunéré maintenu 1 dimanche sur 4 (contre 1 sur 7 dans la première version du texte), si le patron offre un autre jour de repos que le dimanche ou un jour férié, il ne sera pas tenu de payer le double si le salarié travaille un dimanche ou un jour férié, chaque employé d’entreprise de plus de 20 personnes devra pointer en début et en fin de service (cette règle est actuellement valable pour les entreprises de plus de 10 salariés), les banques pourront ouvrir le samedi, toutes les activités économiques pourront avoir lieu n’importe quel jour de la semaine, à partir du moment où elles respectent les normes environnementales et le Code du travail, explique ainsi l’Estado de S.Paulo.

Croissance du PIB et plus d’emplois grâce à la Liberté économique

Agência Brasil souligne que l’approbation de cette MP de la « Liberté économique » devrait générer quelque 3,7 millions d’emplois sur les dix années à venir, ainsi que permettre de gagner en croissance (+7 % sur le Produit intérieur brut sur la même période). « C’est une croissance très significative », explique ainsi Paulo Uebel, secrétaire d’Etat à la Débureaucratisation, la gestion et le gouvernement numérique. « Cela aurait pu permettre au PIB de doubler cette année si la mesure avait été implantée plus tôt. Cela aura un impact très fort, facilitant l’ouverture et la fermeture d’entreprises. »

La MP doit toutefois maintenant être examinée par le Sénat avant d’être définitivement adoptée.

Partager ce post:

Envoyer à un ami