Paulo Guedes confiant pour le vote de la réforme administrative

réforme administrative

La poursuite des réformes se poursuit pour le gouvernement brésilien. La réforme administrative sera soumise au Parlement d’ici deux semaines, a affirmé jeudi le ministre de l’Economie, Paulo Guedes.

Une réforme qui, selon lui, n’a « pratiquement aucun opposant » car elle n’affecte pas les fonctionnaires actuellement en service. « S’ils commencent à imposer des changements également pour les fonctionnaires en poste, il y aura peut-être de l’opposition, mais je laisse cela à la classe politique qui a une capacité de discernement », a-t-il ajouté, cité par Valor. Paulo Guedes a aussi laissé aux parlementaires la responsabilité de placer les réformes en tête des priorités de projets de loi à examiner.

Quant à très attendue réforme fiscale, le ministre serait enchanté qu’elle puisse être votée « dans les trois à six mois », même s’il reconnaît qu’il y a une controverse autour de l’unification des taxes aussi bien fédérales que locales. « Nous ferons tout pour que la réforme fiscale soit une réalité », a-t-il souligné.

Réforme administrative, fiscale et du Pacte fédératif

Mais outre les réformes administrative et fiscale, pour Paulo Guedes, la réforme la plus importante est celle du Pacte fédératif, « parce qu’elle place la classe politique à la tête du budget public brésilien ». Cette réforme est présentée par le ministre comme « la transformation de l’Etat brésilien, la consolidation d’une culture fiscale, d’austérité et de durabilité fiscale ». Elle donnerait notamment plus d’autonomie financière aux Etats fédérés ainsi qu’aux municipalités.

Parmi ses mesures, certaines auront un impact très important. L’une d’entre elles vise à supprimer les municipalités de moins de 5 000 habitants incapables de subvenir à leurs besoins. En cas d’incapacité financière, elles seront fusionnées à des municipalités plus importantes. Près de 1 200 sont concernées.

Partager ce post:

Envoyer à un ami