Jair Bolsonaro signe 15 accords lors de sa visite en Inde

Inde

Au premier jour de sa visite officielle en Inde samedi, Jair Bolsonaro a signé avec son homologue, Ram Kovind, des accords dans des domaines aussi divers que la science et la technologie, l’énergie, l’agriculture ou encore la sécurité.

En tout, ce sont 15 accords qui ont été paraphés avec pour objectif de renforcer les liens entre l’Inde et le Brésil. Dans le secteur de la bioénergie, les deux pays souhaitent collaborer à la promotion de la production des biocarburants comme l’éthanol, le biodiesel, le biogaz ou encore le biokérosène. Des actions de coopération sont également prévues dans l’exploration et la commercialisation de pétrole et de gaz. De même pour des activités dans le secteur des minerais.

Pour ce qui est de la sécurité, c’est le secteur de la cybernétique que se situent les accords avec un renforcement des échanges d’informations en la matière. Les deux pays entendent travailler ensemble également contre la corruption, le blanchiment d’argent, le terrorisme ou encore le trafic d’êtres humains.

Bientôt du sésame brésilien en Inde

En ce qui concerne le secteur agricole, c’est la production animale dans toutes ses facettes qui est au centre des accords. Mais New Delhi et Brasilia ont également convenu que le marché indien s’ouvrirait aux exportations de sésame brésilien et que le marché brésilien s’ouvrirait aux exportations de grains de maïs. Les deux gouvernements se sont déclarés intéressés à accroître d’autres échanges, tels que les exportations d’avocats, d’agrumes et de bois d’ipé du Brésil, et les exportations de mil (utilisé au Brésil pour nourrir le bétail), de sorgho, de canola et de coton, en provenance d’Inde. Les secteurs de la culture, de la santé ou encore de l’enfance n’ont pas été oubliés.

Jair Bolsonaro a indiqué que le gouvernement indien lui avait demandé de retirer une action déposée auprès de l’Organisation mondiale du commerce. Le président brésilien a répondu qu’il se pencherait sur la question. Un rapprochement dans le secteur de l’automobile, avec la fabrication de voitures polycarburant, a également été évoqué par le chef de l’Etat.

Outre les président et Premier ministre indiens, Jair Bolsonaro a rencontré durant sa visite des chefs d’entreprise du pays.

Partager ce post:

Envoyer à un ami