La BNDES rendra 100 milliards de reais au Trésor national

FGTS

Depuis le début du mois de janvier, le ministre de l’Economie, Paulo Guedes, avait été très clair : la Banque nationale de développement économique et social (BNDES) devait rendre à l’Union fédérale toutes les valeurs qui lui avaient été transmises afin de réduire au plus vite le montant de la dette publique. Soit la modique somme de 200 milliards de reais. « 300 milliards de reais ont déjà été rendus, il ne manque que 200 milliards de reais », avait-il déclaré le 2 janvier selon Valor. « Nous allons privatiser le marché du crédit. Rends l’argent, BNDES. »

Des déclarations chocs qui n’avaient pas manqué de préoccuper les fonctionnaires de la BNDES. « Ce n’est pas tenable, ça revient à dire qu’on va en finir avec la BNDES », indiquait ainsi  à l’Estado de S. Paulo Arthur Koblitz, vice-président de l’Association des fonctionnaires de l’institution.

La BNDES rembourse l’Union trois fois plus que prévu

Un terrain d’entente semble toutefois avoir été trouvé entre le ministère de l’Economie et la BNDES puisque le directeur financier de cette dernière, Carlos Thadeu de Freitas, a confirmé auprès du quotidien pauliste que l’institution rendrait 100 milliards de reais au Trésor national.

La BNDES avait négocié avec le gouvernement de Michel Temer de ne rembourser qu’une échéance de 26 milliards de reais en 2019.  Elle sera donc plus de trois fois plus importante que ce qui était prévu au préalable.

Vers une nouvelle organisation de la BNDES

Lors de son discours réalisé au cours de sa prise de fonction, le nouveau ministre de l’Economie a annoncé que le fonctionnement des banques publiques devrait être complètement revu. Paulo Guedes souhaite les voir se concentrer sur les petites entreprises, qui ont plus difficilement accès à d’autres types de financement, ou encore dans les financements d’infrastructures. « La BNDES doit se réinventer », a-t-il ainsi souligné. « Elle ne peut entrer en compétition avec les banques privées en prêtant à des entreprises qui ont les moyens de trouver des ressources facilement ». Une nouvelle impulsion devra ainsi être donnée à la banque publique par Joaquim Levy, qui vient d’être nommé à la tête de l’institution.

Le cabinet Solere est un cabinet d’avocats brésiliens. Il est à votre disposition pour vous accompagner et vous conseiller dans vos démarches au Brésil. Notre cabinet sera ravi de vous accompagner au 55-21-9-81-01-61-51, directement par message WhatsApp (cliquez sur ce lien pour ouvrir l’application) ou par e-mail.

Partager ce post:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *