Jair Bolsonaro intervient sur le prix du diesel et Petrobras chute en Bourse

essence

Alors que Petrobras avait annoncé jeudi un réajustement de 5,7 % du prix du diesel au Brésil prévu pour ce vendredi, Jair Bolsonaro a appelé dans la foulée le président de la compagnie pétrolière d’Etat, Roberto Castello Branco, afin de suspendre la mesure. Une intervention qui a fait perdre 29 milliards de reais de valeur de marché pour Petrobras en Bourse.

La crainte d’une nouvelle grève des chauffeurs routiers

Selon Valor, le président brésilien a indiqué au président de Petrobras que cette hausse n’était pas opportune en raison du contexte qui pourrait conduire les chauffeurs routiers à une nouvelle grève. Il y a un an, ils avaient entièrement paralysé le pays, réclamant notamment une baisse des prix du carburant.

Si le Planalto assure que cette ingérence était « ponctuelle », elle n’a néanmoins pas du tout plu aux investisseurs et la chute connue par Petrobras en Bourse ce vendredi (plus de 8 %) est la pire depuis le mouvement des chauffeurs routiers de l’an dernier justement (l’entreprise publique avait perdu autour de 14 % en Bourse). Un recul qui fait boule de neige puisque la Bourse de Sao Paulo (Ibovespa) a elle aussi connu une baisse autour de 3 %.

Souvenirs du gouvernement interventionniste du PT

« La réaction a été très mauvaise parce que cette intervention rappelle celles du gouvernement Dilma (Rousseff). C’est une entreprise qui a déjà beaucoup souffert de ce type de comportement. Elle a failli être détruite sous l’intervention du gouvernement du PT (Parti des travailleurs) et c’est pour cela que le marché l’a très mal pris », a expliqué Jefferson Laatus, opérateur financier du groupe Laatus, auprès de Valor.

Le réajustement prévu par Petrobras était le premier depuis 20 jours, respectant ainsi la demande du gouvernement, lui-même sous pression des chauffeurs routiers, de ne pas en effectuer dans une période d’au moins quinze jours. Le prix du diesel à la sortie des raffineries aurait dû être ce vendredi de 2,2662 reais, contre les 2,1432 reais en vigueur depuis le 22 mars.

Interpellé par des journalistes ce week-end au sujet de l’intervention du président brésilien, le ministre de l’Economie Paulo Guedes a déclaré qu’« une conversation répare tout ». « Le président vous a déjà dit qu’il n’est pas spécialiste en économie, a-t-il ajouté. Il est donc possible qu’il se soit passé quelque chose. » Les deux hommes doivent se rencontrer en ce début de semaine pour évoquer le sujet.

Le cabinet Solere est un cabinet d’avocats brésiliens. Il est à votre disposition pour vous accompagner et vous conseiller dans vos démarches au Brésil. Notre cabinet sera ravi de vous accompagner au 55-21-9-81-01-61-51, directement par message WhatsApp (cliquez sur ce lien pour ouvrir l’application) ou par e-mail.

Partager ce post:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *