Le gouvernement brésilien veut rendre possible le renvoi de fonctionnaires pour mauvais rendement

Paulo Guedes

Le ministère de l’Économie prévoit d’inclure dans le projet de réforme administrative qui sera envoyé au Congrès début 2020 une mesure qui permettra le renvoi de fonctionnaires brésiliens en raison de mauvaises performances.

Selon la Folha de S. Paulo, cette mesure doit compléter un ensemble de changements qui seront apportés pour rendre plus rigoureux le processus d’évaluation des employés de l’administration publique brésilienne.  L’idée est qu’un organe collégial, composé de plusieurs personnes, puisse procéder à des licenciements.

En instituant qu’un fonctionnaire ne peut être licencié qu’après l’avis d’un organe collégial, poursuit le quotidien pauliste, le dossier éviterait les accusations de persécution politique contre les fonctionnaires. L’employé aurait en outre droit à plusieurs appels avant que la décision ne soit rendue.

L’objectif, selon les membres du ministère de l’Économie, n’est pas simplement de punir ceux dont les performances sont inférieures aux attentes, mais de leur donner aux employés la possibilité d’améliorer la qualité du service. Avant d’être renvoyé, un fonctionnaire recevrait ainsi des avertissements lui demandant d’améliorer la qualité de son travail.

Le gouvernement est décidé à promouvoir lui-même la mesure

Selon la Folha de S. Paulo, il existe déjà un projet de loi au Sénat demandant des licenciements pour mauvais rendement, mais, selon les membres du ministère de l’Economie, dirigé par Paulo Guedes (en photo), le gouvernement est décidé à promouvoir lui-même la mesure.

D’après le ministère de l’Economie, pour faire passer cette mesure, il suffirait de modifier un article de la Constitution qui prévoit la révocation d’un fonctionnaire par voie administrative. Dans ce cas, les fonctionnaires en activité seraient concernés par la nouvelle règle.

Une autre option consisterait à modifier la Constitution elle-même pour qu’il soit explicite qu’un mauvais rendement peut être un motif de licenciement pour le personnel de l’administration. Selon ce modèle, seuls les nouveaux employés seraient touchés par le changement.

Le cabinet Solere est un cabinet d’avocats brésiliens. Il est à votre disposition pour vous accompagner et vous conseiller dans vos démarches au Brésil. Notre cabinet sera ravi de vous accompagner au 55-21-9-81-01-61-51, directement par message WhatsApp (cliquez sur ce lien pour ouvrir l’application) ou par e-mail.

Partager ce post:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *