Les routiers brésiliens font marche arrière après une nouvelle menace de grève

Une nouvelle grève des chauffeurs routiers au Brésil ? La menace semble écartée, après que le gouvernement a annoncé qu’il veillerait au respect du tableau des prix minimaux pour le fret routier.

Une trentaine de représentants des camionneurs brésiliens ont rencontré lundi 22 avril pendant près de quatre heures le ministre de l’Infrastructure, Tarcísio Gomes de Freitas, à Brasilia.

« Il n’y a pas eu d’accord, mais un engagement en faveur d’un programme positif », a déclaré Diumar Bueno, président de la Confédération nationale des entreprises autonomes de transport (CNTA), cité par Estadão. « Cet engagement devrait calmer la base et il ne devrait pas y avoir de paralysie pour le moment », a-t-il ajouté.

Prix du fret ajusté sur le diesel

Selon les représentants, le gouvernement aurait également promis que le tableau des prix du fret serait réajusté en fonction de l’évolution du prix du diesel. Le premier réajustement serait effectué le 29 avril, en fonction des changements que la valeur du carburant a subis depuis le début de l’année.

La semaine dernière, les chefs de file des camionneurs autonomes, insatisfaits de l’ensemble de mesures annoncées par le gouvernement et de l’augmentation de 10 centimes du prix du diesel, ont appelé à une grève le 29 avril. L’un d’entre eux, Wanderlei Alves, connu sous le nom de Dedeco, a demandé hier aux camionneurs de « se calmer et d’attendre ».

Plus tôt, le porte-parole de la Présidence de la République, le général Otávio Rêgo Barros, avait déclaré que le président Jair Bolsonaro ne voyait aucun risque d’une nouvelle grève générale des routiers.

Selon Estadão, le gouvernement estime que le principal problème pour les camionneurs est le manque de fret. Certaines entreprises ont en effet commencé à se doter de leur propre flotte de camions pour contourner l’obligation de payer le prix minimum du fret.

Ce prix minimum était l’une des mesures adoptées par l’ancien président Michel Temer pour mettre fin à la longue grève de mai 2018, qui avait provoqué une crise d’approvisionnement dans l’ensemble du Brésil.

Le cabinet Solere est un cabinet d’avocats brésiliens. Il est à votre disposition pour vous accompagner et vous conseiller dans vos démarches au Brésil. Notre cabinet sera ravi de vous accompagner au 55-21-9-81-01-61-51, directement par message WhatsApp (cliquez sur ce lien pour ouvrir l’application) ou par e-mail.

Partager ce post:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *