L’inflation en nette hausse au Brésil au mois de décembre

inflation

La hausse du prix de la viande au Brésil a eu des conséquences sur l’inflation. Au mois de décembre, le taux a connu une accélération, enregistrant 4,31 %, légèrement au-dessus de l’objectif de 4,25 % fixé par la Banque centrale brésilienne. Il s’agit d’une progression de 1,15 %, soit la plus fort pour un mois de décembre depuis 2002.

Les prix ont augmenté au Brésil en raison de l’augmentation des exportations de viande vers la Chine – dont la production nationale a été touchée par la peste porcine -, la hausse du dollar et du prix du bœuf – +18,06 % en décembre, 32,4 % sur l’année. Un effet boule de neige a provoqué une augmentation de la demande d’autres protéines, de poulet et de poisson, engendrant une hausse de leurs prix.

Pas d’inquiétude pour l’inflation en 2020

Néanmoins, pas d’inquiétude particulière pour le Brésil quant à l’inflation pour 2020 ou même la politique monétaire, selon Carlos Thadeu de Freitas Filho, économiste chez Ativa Investimentos, interrogé par le quotidien Estadão. La hausse du prix des protéines est restée concentrée au cours des derniers mois de 2019, tandis que les biens durables et semi-durables ont au contraire vu leurs prix baisser.

Un scénario également admis par Pedro Kislanov, de l’Institut brésilien de géographie et de statistique (IBGE), la pression inflationniste des derniers mois de l’année dernière étant évoquée comme une surprise. L’accélération de l’inflation est en effet intervenue après une déflation en septembre et une hausse très légère le mois suivant.

Carlos Thadeu de Freitas Filho prévoit également que le Comité de la politique monétaire (Copom) de la Banque centrale brésilienne maintiendra le taux directeur à 4,5 % lors de sa prochaine réunion de février. Il devrait observer le développement des principaux indicateurs économiques avant de décider d’un éventuel réajustement.

Partager ce post:

Envoyer à un ami