Réforme des retraites : Paulo Guedes opte pour le système par capitalisation

réforme des retraites

Changement de régime pour les retraites brésiliennes. Le ministre de l’Economie, Paulo Guedes, a affirmé mardi que sa proposition de réforme inclurait un système par capitalisation plutôt que celui par répartition en vigueur actuellement au Brésil.

« Le système par capitalisation que nous sommes en train de concevoir est plus solide, plus difficile, le coût de transition est important, mais nous travaillons pour les générations futures », a déclaré Paulo Guedes. Il a estimé que le système actuel était « condamné ».

Bolsonaro pour une réforme plus légère

Le ministre de l’Economie n’a pas donné plus de détails sur les conditions et les délais de son implantation. Le mois dernier, Paulo Guedes indiquait vouloir résoudre les problèmes du système actuel avant de passer à la capitalisation, rappelle la Folha de S.Paulo.

Mais, ambitieux, Paulo Guedes entend bien que sa réforme des retraites en profondeur n’ait besoin d’aucune révision d’ici les vingt prochaines années. « Nous voulons démocratiser l’épargne, accélérer la croissance, stimuler la productivité, créer beaucoup d’emplois, il s’agit donc d’une réforme beaucoup plus profonde », a-t-il justifié.

Une version du futur texte soumis au Parlement sera présentée la semaine prochaine à Jair Bolsonaro. Un président qu’il faudra convaincre car, selon le quotidien pauliste, il envisageait pour sa part une réforme légère. La semaine dernière, il évoquait par exemple un âge minimum de départ à la retraite de 62 ans pour les hommes et 57 ans pour les femmes alors que le projet de son prédécesseur proposait respectivement 65 ans et 62 ans.

Partager ce post:

Envoyer à un ami