Le texte de base de la réforme des retraites adopté par la commission spéciale de la Chambre des députés

réforme des retraites

Jair Bolsonaro n’a jamais caché que l’un de ses principaux objectifs était de voir mise en place la réforme des retraites. L’idée étant de faire environ mille milliards de reais d’économies grâce aux nouvelles règles au cours des 10 années à venir.

Les 49 députés appartenant à la commission spéciale de la Chambre des députés sur la réforme des retraites votaient ce jeudi le texte de base du projet de loi, présenté par le député Samuel Moreira (PSDB). Et celui-ci a été adopté à 36 voix contre 13. Aucun député ne s’est abstenu.

Le PT farouchement opposé à cette réforme des retraites

Le site d’information UOL explique que dans le texte de base approuvé par la commission spéciale, l’âge minimum de retraite a été établi à 62 ans pour les femmes, après 15 ans de cotisation, et à 65 ans pour les hommes, avec un minimum de 20 ans de cotisation. Une règle valable pour les employés du secteur privé et les fonctionnaires fédéraux. En revanche, les fonctionnaires des Etats et des municipalités ne sont pas inclus dans cette proposition de réforme.

Si les défenseurs de la loi se sont réjouis de ce vote, ses détracteurs ont au contraire sifflé fortement le résultat. Gleisi Hoffmann (PT) a notamment exprimé son mécontentement face à l’approbation de ce projet de loi qui, selon elle, porte préjudice aux salariés les plus pauvres. « Aucun de ceux qui vient d’applaudir dans cette salle ne gagne de un à deux salaires minimum. Il est donc facile dans cette situation de retirer des droits aux autres. J’aimerais voir ce qu’il en serait si on s’attaquait à leurs propres droits », a-t-elle affirmé, citée par UOL.

Objectif : présentation à la Chambre des députés

Les députés devaient toutefois encore voter sur certains points du projet de loi qu’ils souhaiteraient voir modifiés.

Après ces derniers votes, le projet de loi pourra être présenté en séance plénière à la Chambre des députés. A ce jour, aucune date n’a été fixée. Selon Exame, le ministre de l’Economie, Paulo Guedes, se veut confiant et pense que le texte pourrait être approuvé par la Chambre des députés dès la semaine prochaine.

Partager ce post:

Envoyer à un ami