Voyage de Jair Bolsonaro aux Etats-Unis: beaucoup de concessions, peu de contreparties

Etats-Unis

Jair Bolsonaro est de retour au Brésil ce mercredi après un séjour de trois jours aux Etats-Unis, ponctué par une rencontre avec son homologue américain Donald Trump mardi. Le bilan de ce premier voyage bilatéral à l’étranger est peu flatteur pour le Brésil.

Outre un projet de soutien à l’environnement brésilien, trois accords ont été conclus. Le premier voit les Etats-Unis soutenir l’intégration tant convoitée du Brésil à l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Néanmoins, Donald Trump a exigé une contrepartie : que le Brésil quitte la liste des pays les plus favorisés de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). « Le président Bolsonaro a convenu que le Brésil commencerait à abandonner le traitement spécial et différencié dont il fait l’objet dans les négociations à l’OMC, conformément à la proposition des Etats-Unis », indique l’accord, cité par Valor.

Deux autres accords unilatéraux

Le deuxième accord principal signé entre les deux pays prévoit la possibilité pour les Etats-Unis d’utiliser la base spatiale d’Alcântara, dans le Maranhão, afin d’y lancer satellites et fusées. Les négociations sur ce partenariat avaient été lancées au début des années 2000, mais n’avaient jamais abouti. « C’est vraiment un emplacement de choix, grâce à lui, nous économiserons beaucoup d’argent », a commenté Donald Trump, cité par la BBC Brasil.

Enfin, le troisième accord est unilatéral. Jair Bolsonaro a signé un décret, publié lundi au Journal officiel, exemptant de visa les touristes des Etats-Unis – mais aussi du Canada, du Japon et de l’Australie – désirant se rendre au Brésil. Il entrera en vigueur le 17 juin prochain. Après une première exemption provisoire durant les jeux Olympiques de 2016 à Rio, le ministère du Tourisme brésilien avait déjà recommandé cette mesure, barrée par le ministère des Affaires étrangères, qui estimait qu’elle devait être réciproque, d’autant plus que l’administration Trump a rendu plus difficile les obtentions de visa pour les Etats-Unis pour les ressortissants de plusieurs pays, dont le Brésil, rappelle G1. Le gouvernement Bolsonaro estime que cette mesure attirera bien plus de touristes au Brésil donc des devises étrangères et générera des emplois. Les Brésiliens, eux, devront toujours solliciter un visa pour se rendre dans ces pays.

De retour ce mercredi à Brasilia, Jair Bolsonaro repartira dès jeudi pour un nouveau voyage officiel, cette fois au Chili. Il y restera jusqu’à samedi et se réunira notamment avec plusieurs autres chefs d’Etat sud-américains.

Le cabinet Solere est un cabinet d’avocats brésiliens. Il est à votre disposition pour vous accompagner et vous conseiller dans vos démarches au Brésil. Notre cabinet sera ravi de vous accompagner au 55-21-9-81-01-61-51, directement par message WhatsApp (cliquez sur ce lien pour ouvrir l’application) ou par e-mail.

Partager ce post:
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires