Réforme fiscale: vers un vote au Parlement d’ici mars ?

Réforme fiscale

Après la réforme des retraites, le gouvernement brésilien s’est lancé dans le vaste chantier de la réforme fiscale. Le président de la Chambre des députés, Rodrigo Maia, a déclaré samedi qu’il espérait pouvoir la faire voter d’ici le mois de mars prochain.

Le troisième personnage de l’Etat brésilien a dit s’attendre à ce que le projet de loi soit soumis par le gouvernement aux députés d’ici la fin de l’année. Celui-ci a été élaboré par l’économiste Bernard Appy, ancien secrétaire exécutif du ministère de l’Economie. D’après Rodrigo Maia, députés comme sénateurs sont d’ores et déjà enthousiastes des progrès promis par la réforme fiscale.

Néanmoins, le Parlement s’est aussi vu présenter un contre-projet de réforme fiscale de la part des secrétaires d’Etat des 27 Etats fédérés du Brésil. Le pouvoir législatif va ainsi devoir appréhender les deux textes afin de déboucher sur un consensus pouvant satisfaire tant le gouvernement fédéral que les Etats fédérés.

Réforme fiscale puis réforme administrative

Rodrigo Maia a également évoqué la suite avec une réforme administrative qui devrait être bouclée d’ici la fin du premier semestre 2020. « Cette réforme est très importante car elle a pour objectif d’améliorer l’efficacité du service public », a-t-il déclaré, cité par le site Terra. Il a précisé que le projet de loi ne visait pas avant tout à réduire le salaire des fonctionnaires, mais bien à garantir des services publics de qualité, en particulier dans les secteurs de l’éducation et de la santé, pour tous les Brésiliens. Pour lui, ce type de réforme n’est d’ailleurs pas qu’économique, mais sociale.

Le président de la Chambre des députés s’est dit convaincu que le Brésil peut attirer des investissements et générer des emplois grâce à une meilleure réglementation et au contrôle des finances publiques. Pour lui, la réduction des inégalités est primordiale pour éviter les récentes crises connues par d’autres pays d’Amérique du Sud où la trop grande concentration des richesses s’est renforcée ces dernières années au détriment d’une majorité de la population.

Le cabinet Solere est un cabinet d’avocats brésiliens. Il est à votre disposition pour vous accompagner et vous conseiller dans vos démarches au Brésil. Notre cabinet sera ravi de vous accompagner au 55-21-9-81-01-61-51, directement par message WhatsApp (cliquez sur ce lien pour ouvrir l’application) ou par e-mail.

Partager ce post:
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires