Le nouveau pacte fédéral pourrait transférer jusqu’à 500 milliards de reais aux Etats et municipalités

Avec les modifications du pacte fédéral proposées par le gouvernement Bolsonaro, entre 400 et 500 milliards de reais pourraient être transférés aux États et aux municipalités au cours des 15 prochaines années, rapporte Agência Brasil.

L’information a été donnée par le ministre de l’Économie Paulo Guedes, qui a accompagné le président Jair Bolsonaro au Congrès national pour présenter trois propositions d’amendements à la Constitution (PEC) traitant des réformes économiques qui touchent les gouvernements locaux.

Au cours d’une cérémonie qui s’est tenue au bureau présidentiel du Sénat, Bolsonaro a déclaré qu’avec ces réformes, les ressources devraient parvenir là où se trouve la population, pour les politiques publiques en matière de santé, d’éducation, d’assainissement et de sécurité. « Là-bas, dans les États et les municipalités, ils décideront ce qu’il faut faire mieux que beaucoup d’entre nous », a souligné le président.

Décentraliser

En plus de la PEC du nouveau pacte fédéral, le gouvernement a présenté au président du Sénat, Davi Alcolumbre, une PEC d’urgence budgétaire, qui définit des mécanismes automatiques pour contenir les dépenses publiques en cas de crise financière dans l’Union, les États et les municipalités, et la PEC des Fonds, qui revoit le lien entre les services fiscaux et 281 fonds publics.

Le ministre de l’économie Paulo Guedes a expliqué que l’objectif de ces réformes est de moderniser l’État brésilien afin de mener les politiques publiques de manière décentralisée, en garantissant les revenus. « Le pacte a plusieurs dimensions », a-t-il expliqué. « Il doit consolider une culture fiscale, d’austérité et de viabilité financière. Nous allons garantir des finances solides à la République du Brésil. Dans le même temps, nous décentralisons les ressources vers les États et les municipalités afin de renforcer la fédération brésilienne. »

Concernant le calendrier d’approbation de ces propositions d’amendement à la Constitution, le président du Sénat Davi Alcolumbre a déclaré qu’il en saurait plus ce 6 novembre après une réunion à laquelle doivent participer les 81 sénateurs pour « recevoir officiellement » les trois PEC.

Le gouvernement s’attend à ce que le nouveau pacte fédéral soit approuvé d’ici à la mi-2020.

 

 

 

 

 

 

Partager ce post:

Envoyer à un ami