La moitié des exportations brésiliennes sont constituées de sept produits de base

excédent commercial

Sept produits de base ont représenté la moitié des exportations brésiliennes en valeur en 2018. Selon Valor, il s’agit du pourcentage le plus élevé depuis les 51.4 % enregistrés en 2011.

L’an dernier, les ventes de soja, de pétrole brut, de minerai de fer, de viande, de cellulose, de sucre et de café ont rapporté 120,3 milliards de dollars au Brésil, soit 50,2 % des exportations totales. Les exportations de soja, de pétrole et de cellulose ont fortement augmenté.

Dans le même temps, les ventes de produits manufacturés n’ont pas été très dynamiques, en raison de la crise en Argentine – un débouché important pour ces biens – et du manque chronique de compétitivité de l’industrie.

La hausse de la valeur des exportations de matières premières est également due à une augmentation des prix de certains produits, a expliqué à Valor l’économiste Fernando Ribeiro, de l’Institut de recherche économique appliquée (Ipea).

La part de ces sept produits de base était tombée à environ 45 % des exportations totales en 2015 et 2016, période au cours de laquelle le cours moyen des produits de base vendus à l’étranger avait chuté de près de 35 %. En 2017 et 2018, ces cours ont rebondi de 21 %.

Le dynamisme du soja, du pétrole et de la cellulose

Pour 2018, les experts ont observé un grand dynamisme dans le secteur du soja (céréales, son et huile). En valeur, les exportations dans cette filière ont augmenté de 29 %, pour atteindre 40,9 milliards de dollars américains. La part du soja et de ses dérivés dans les exportations totales est ainsi passée de 14,57 % en 2017 à un peu plus de 17 % en 2018.

L’augmentation des ventes de pétrole brut a été encore plus importante. Elle a été de 51 % en 2018, à 25,1 milliards de dollars. Résultat, la part du pétrole dans les exportations est passée de 7,64 % en 2017 à 10,48 % en 2018.

La cellulose a également progressé à l’exportation, passant de 2,91 % en 2017 à 3,48 % en 2018.

Le minerai de fer, en revanche, a reculé, représentant 8,43 % des exportations en 2018, soit un peu moins que les 8,82 % de l’année précédente.

Les exportations de sucre, de café, et de viande ont également régressé en valeur en 2018, notamment en raison d’une baisse des cours pour ces produits.

Le cabinet Solere est un cabinet d’avocats brésiliens. Il est à votre disposition pour vous accompagner et vous conseiller dans vos démarches au Brésil. Notre cabinet sera ravi de vous accompagner au 55-21-9-81-01-61-51, directement par message WhatsApp (cliquez sur ce lien pour ouvrir l’application) ou par e-mail.

Partager ce post:
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires