Accord UE-Mercosur: le secteur automobile brésilien en voie d’être bouleversé

automobile

Le traité commercial entre l’Union européenne et le Mercosur, signé vendredi dernier, prévoit des bouleversements pour de nombreux secteurs de l’économie du Brésil. En ce qui concerne l’automobile, les pays sud-américains vont supprimer, dans les 15 ans suivant l’entrée en vigueur de l’accord – ce qui pourrait prendre encore plusieurs années -, les droits de douane qu’ils imposent aux véhicules importés d’Europe.

Des droits de douane de 35 % à 0

A l’heure actuelle, les véhicules importés sont taxés à hauteur de 35 %. Mais les gouvernements sud-américains (Argentine, Brésil, Uruguay et Paraguay) ont convenu de réduire immédiatement après l’entrée en vigueur de l’accord le droit de douane actuel de moitié pour un certain nombre de véhicules.

La taxe d’importation sera ainsi réduite de 35 % à 17,5 % pour un maximum de 50 000 voitures par an, dont 32 000 pour le Brésil, et ce durant sept ans, avant qu’elle ne soit abaissée à zéro par la suite. Cette période de carence a été demandée par les constructeurs automobile du Mercosur.

Préserver le secteur automobile tout en l’ouvrant

« Ce ne sera pas une ouverture incontrôlée. Nous entendons préserver le secteur automobile national en même temps que nous ouvrons le marché », a expliqué Alexandre Lobo, sous-secrétaire aux Négociations internationales du secrétariat d’Etat au Commerce extérieur, cité par l’Estadão.

En 2018, le Brésil a acheté pour 661 millions de dollars de véhicules en provenance de l’Union européenne, soit 15,6 % des 4,19 milliards de dollars de véhicules acquis au total durant l’année en provenance du monde entier, selon des chiffres du ministère de l’Economie cités par G1. C’est l’Allemagne qui a exporté le plus de voitures dans le pays (pour 253 millions de dollars), suivie par le Royaume-Uni (131 millions), la France (86,4 millions) et la Suède (48,9 millions).

Le cabinet Solere est un cabinet d’avocats brésiliens. Il est à votre disposition pour vous accompagner et vous conseiller dans vos démarches au Brésil. Notre cabinet sera ravi de vous accompagner au 55-21-9-81-01-61-51, directement par message WhatsApp (cliquez sur ce lien pour ouvrir l’application) ou par e-mail.

Partager ce post:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *