La corruption écorne sérieusement l’image des cadres brésiliens à l’étranger

Image qui montre deux personnes qui sécouent les mains pour l'article du Blog Solere intitulé: "La Corruption au Brésil"

Si les cadres brésiliens ont de nombreuses qualités comme la capacité à s’adapter rapidement à des changements de scénario, la mauvaise image renvoyée par le Brésil, en particulier la corruption, les a fait dégringoler dans la liste des nationalités préférées par les entreprises à l’étranger, selon le cabinet international de chasseurs de têtes Egon Zehnder.

« Le phénomène de la corruption est complexe et se généralise dans l’esprit des gens. Je me retrouve dans des situations où je dois expliquer que c’est une question de politique et de société qui ne doit pas être prise en compte, mais il est difficile pour les entreprises qui ne connaissent pas le Brésil en détails de le comprendre », a expliqué à Valor Edilson Camara, PDG d’Egon Zehnder et brésilien justement. Deux autres atouts manquent aux cadres brésiliens de manière générale : la maîtrise des langues et l’expérience internationale.

Les cadres doivent savoir admettre leurs erreurs

Edilson Camara estime notamment que pour être un bon cadre et même leader, il faut savoir admettre ses erreurs car, de nos jours, avec la forte exposition qu’offrent les réseaux sociaux, rien n’est pardonné. « Si un cadre dit qu’il n’a jamais commis d’erreur, c’est parce qu’il n’a jamais testé toutes les possibilités offertes par le marché ou parce qu’il ne raconte pas toute l’histoire », indique-t-il, prenant pour exemple la catastrophe de Brumadinho qui a touché la compagnie minière brésilienne Vale : « Il est difficile de dissocier l’image dans de tels cas. Le cadre devra assumer un autre rôle, entreprendre et faire ses preuves. »

La tolérance du public varie en fonction de la gravité de l’erreur. Le seul marché est lui beaucoup plus indulgent et compréhensif lorsque le lancement d’un produit ou l’expansion dans un autre pays a échoué à partir du moment où les risques ont été bien évalués. Et lorsque ces erreurs sont admises donc.

Le cabinet Solere est un cabinet d’avocats brésiliens. Il est à votre disposition pour vous accompagner et vous conseiller dans vos démarches au Brésil. Notre cabinet sera ravi de vous accompagner au 55-21-9-81-01-61-51, directement par message WhatsApp (cliquez sur ce lien pour ouvrir l’application) ou par e-mail.

Partager ce post:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *